Araignées d’Australie 11- Les Araneidae et leurs bonnes vieilles toiles rondes

La famille des Araneidae est l’une des plus grosses familles d’araignées australiennes, avec environ 270 espèces. Appelées aussi les Orb-weaving Spiders (orb=globe, weave=tisser), elles construisent des toiles circulaires verticales, LA bonne vieille toile typique que nous connaissons tous.

A la nuit tombée, les Araneidae sortent de leur cachette et commencent à tisser leur toile. Au petit matin, elles regagnent leur cachette, délaissant pour la journée la toile perforée et abîmée. Le soir, pas question d’utiliser la toile de la veille, trouée de partout et plus collante pour un sou, il faut en reconstruire une autre. Et comme rien ne se perd et tout se transforme, la vieille toile sera mangée par l’araignée 🙂

Cette large famille regroupe 39 genres, dont deux ont leur propre galerie photo : les St Andrew’s Cross Spiders (du genre Argiope, que l’on retrouve d’ailleurs aussi en France) et les Garden Orb-weavers (du genre Eriophora). Pour les araignées des autres genres, ça continue sur cette page 😉

Des petits bijoux épineux

Ces toutes petites araignées sont appelées Spiny ou Jewel Spiders (subfamille Gasteracanthinae). Pas plus grosses qu’une pièce de monnaie de 5c, elles sont très jolies, surtout les espèces des tropiques qui sont très colorées.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La nuit sous la tente

La toile des Tent Spiders (genre Cyrtophora, 14 espèces) n’a plus grand chose de la toile circulaire typique mais ressemble davantage à une tente posée horizontalement, tissée en mailles resserrées avec de la soie non collante. La structure est arrimée du dessus par des fils de soie, donnant à la toile un aspect de chapiteau. Trouver l’araignée là-dedans est un jeu de patience. Les Tent Spiders régulent leur température interne en orientant leur corps en fonction de la position du soleil.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Neoscona

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Araneidae en vrac

Il existe de nombreuses autres espèces, certaines tout à fait curieuses. Citons par exemple les Wrap-around (genre Dolophones) qui s’enroulent sur une brindille grâce à leur abdomen plat, épousant parfaitement la forme du support. Une fois aplatie, dur de les repérer !

La toile des Leaf-curling (Lophognata) peut paraître déserte au premier regard. On a beau cherché on ne trouve pas l’araignée. Il y a bien cette feuille en plein milieu, mais elle a sûrement du se prendre dans la toile à cause du vent. Mais c’est quand même curieux ces toiles qui ont TOUTES une feuille en plein milieu, et toujours enroulée de la même manière… Un coup d’œil à l’intérieur et ooh ! L’araignée est là, bien cachée dans sa feuille ! Lorsqu’elles tissent leur toile, les Leaf-curling y incorporent une feuille enroulée, cachette idéale, de jour comme de nuit. C’est d’ailleurs impossible de l’y faire sortir pour prendre une photo. On arrive tout juste à voir ses longues pattes avant et son abdomen rondouillet.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le mot du photographe : « Nos photos ne sont pas libres de droit mais tous les animaux ont été photographiés en toute liberté dans leur milieu naturel » 🙂

Check Also

australie oiseau

Oiseaux d’Australie 4- Ces oiseaux bizarres et surprenants

Si vous avez lu nos précédents articles, vous aurez compris que l’Australie abrite de nombreuses …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2016 · All Rights Reserved · 2veg en baroude