A la découverte des animaux d’Australie

Lorsque l’on prend le temps de se poser et d’observer la vie autour de nous, on découvre tout un monde vivant qui vaut la peine d’avoir fait une pause dans la course effrénée qu’est bien souvent notre vie.

J’ai découvert l’Australie il y a quelques années et j’en suis tombée amoureuse. De ses paysages, de ses couleurs, de son immensité, de la sensation de liberté que j’éprouvais et surtout de sa faune. Van et moi avons donc décidé d’y retourner et d’y rester pour un moment afin d’y voyager et d’observer la wildlife incroyable que cet immense pays a à offrir.

Et il faut le dire, la faune australienne est riche et fascinante. L’Australie est le pays qui a le plus de vertébrés terrestres endémiques (1800) au monde, c’est-à-dire qu’on ne les trouve que sur le sol australien. Elle remporte ainsi la 1° place, devant le Brésil. Malheureusement, depuis la colonisation européenne, plus de 30 espèces d’animaux ont disparu en Australie et beaucoup restent menacés voire en grave danger d’extinction.

Que ce soit les oiseaux, les reptiles, les papillons ou les mammifères, chaque rencontre fut magique.

Observer les oiseaux, c’est effleurer le ciel

L’Australie abrite environ 900 espèces d’oiseaux et le Territoire du Queensland à lui seul compte 630 espèces (plus de 70%). Autant dire que l’ornitho ne risque pas de s’ennuyer. Nous, on en est à environ 270 espèces (and still counting !). 🙂

Au Queensland, 48 espèces d’oiseaux seraient menacées (Nature Conservation Act 1992) avec au moins deux espèces en danger critique de disparition.

Pour moi, l’Australie est unique pour ses oiseaux : nuages de perroquets bruyants qui passent au-dessus de nos têtes, milans noirs qui nous souhaitent la bienvenue dans les villes, postés sur les lampadaires et les fils électriques. Les pigeons sont multicolores et les ibis se perchent haut dans les arbres quand le soleil se couche. Et n’oublions pas, c’est aussi en Australie que l’on peut observer le Casoar, énorme oiseau préhistorique en danger de disparition (il ne restait en 1999 que 1500 individus). On a beau s’être baladés pendant des mois dans la rainforest du NE Queensland, on n’a vu de lui que ses crottes.

Observer les oiseaux est un jeu de patience et de discrétion. Van ne cesse de me répéter qu’il faut se lever à l’aube et bien que j’aie encore du mal à me scanner hors du lit avant 6h du matin, il a entièrement raison. Les oiseaux célèbrent le petit matin en chantant à tue-tête et c’est le meilleur moment de la journée pour les observer.

australie oiseau cockatiel
Cockatiel (Nymphicus hollandicus), endémique d’Australie

La passion des oiseaux m’est venue il y a 3 ans, quand on était en voyage en Territoire du Nord de l’Australie et depuis, je ne sors plus sans mes jumelles, ne serait-ce que pour aller faire une petite course. On ne sait jamais sur quoi on peut tomber. Forcément, ça me met parfois dans des situations embarrassantes…

Et quel plaisir (et patience) de les photographier ! Vous pouvez découvrir les oiseaux australiens que l’on a rencontrés en visitant les galeries photo des oiseaux (d’autres à venir…). On espère que vous sentirez comme nous la passion de l’ornitho vous gagner !

Pour les amoureux des oiseaux qui se lancent sur la piste des oiseaux australiens, le formidable livre  “Finding Australian Birds, a field guide to birding locations” (par T. Dolby et R. Clarke, 2014) vous indiquera les “hot spots” où les observer avec des chances de voir des espèces rares et élusives. A avoir sur soi si on a un peu de place dans le sac à dos !

L’Australie, le pays des reptiles

L’herpétologie étant ma première passion (lire « C’est quoi être naturaliste ? »), je ne pouvais pas ne pas aller en Australie. L’Australie est le seul pays où la proportion de serpents venimeux surpasse celle des non-venimeux (ouh c’est excitant). Le Territoire du Queensland, de par sa grande diversité d’habitats, abrite une diversité extraordinaire de reptiles, comptant 485 espèces dont le tiers est endémique du Queensland.

serpent australie dendrelaphis
Northern Tree Snake (Dendrelaphis calligastra), dans la rainforest du NE Queensland

Beaucoup sont encore peu connus et 35 espèces seraient menacées dont 11 en danger de disparition.

Si les scinques et lézards s’observent la journée, il faut sortir la nuit pour observer les geckos, les crocodiles et la plupart des serpents. Bottes aux pieds et lampes frontales vissées sur le crâne, on part à la nuit tombée scruter les ténèbres dans l’espoir de croiser un python tout juste sorti de sa tanière, une couleuvre arboricole pistant une rainette ou un gecko camouflé sur sa branche. Chaque rencontre est à chaque fois un moment excitant et rempli de joie. Comme si la nature avait décidé ce soir de nous faire un joli cadeau.

Vous les trouverez en parcourant les galeries photos des Serpents du Queensland, geckos, varans, crocodiles et tortues, scinques et lézards.

Amphibiens : des grenouilles en danger

Le sort des grenouilles dans le monde est inquiétant, avec un amphibien sur trois en danger. L’Australie ne fait pas exception, 30% des 240 espèces australiennes sont menacées voire éteintes. Parmi la longue liste de menaces, citons la chytridiomycose, provoquée par un champignon et qui décime les populations d’amphibiens à vitesse grand V. Au Queensland, 31 espèces (24%) sont menacées et 4 auraient déjà disparues. Enfin, notons aussi que 78% des amphibiens menacés du territoire habitent dans la rainforest.

grenouille australie litoria
Mâle de Litoria jungguy, dans la rainforest du NE Queensland

En plus de tout cela, le pays subit l’invasion d’un amphibien particulièrement énervant : le Crapaud buffle. Originaire d’Amérique du sud, il a été introduit en Australie pour éradiquer les insectes dans les champs de canne à sucre du Queensland. De 102 crapauds en 1935, on passe à plus de 200 millions aujourd’hui. Non content d’être parfaitement inefficace dans la lutte contre les insectes ravageurs, il s’est mis à manger tout et n’importe quoi et a fait décliner les populations de prédateurs qui s’étouffaient ou mourraient en l’avalant (comme tous les crapauds, il est toxique). Bref, c’est une plaie omniprésente.

Lors de nos prospections nocturnes, on croise généralement 90% de crapauds et 10% de grenouille. Mais ce 10% vaut à lui seul la sortie. Les grenouilles australiennes sont mignonnes comme tout et vous pouvez les voir dans la galerie photo des « grenouilles du Queensland« .

Découvrir le monde fascinant des araignées

L’Australie compte environ 85 000 espèces d’araignées regroupées sous 79 familles. A ce jour, seules 3500 espèces sont décrites (mais que font les arachnologues ! au taf, que diantre !).

Il faut dire aussi que la plupart des araignées sont tellement petites que ce n’est pas facile de les prendre en photo (on va investir dans une macro, promis), encore moins de les étudier.

Au cours de nos sorties nocturnes, nous nous sommes pris quantité de toiles d’araignée dans la tronche et donc je me suis dit, puisque je les ai sous les yeux autant les prendre en photo. Et puis je les observais, plus je les trouvais fascinantes (et plus j’arrivais à esquiver leurs toiles). Tellement fascinantes d’ailleurs que j’ai eu envie de partager avec vous un aperçu du monde à multiples yeux qu’est celui des araignées.

australie araignée jumping
Jumping Spider prête à vous sauter dessus…

Alors n’ayez pas peur, allez faire un tour sur les galeries photos des araignées (10 sont en ligne et d’autres sont à venir) et vous découvrirez que ces chasseresses redoutées sont incroyables et bien plus complexes qu’on ne le pensait.

Pour les arachnophobes, ne partez pas tout de suite ! Nous avons aussi photographié des animaux moins effrayants et vous trouverez quelques lignes sur les papillons ou les libellules plus bas dans cet article.

Le mini-monde des insectes

On le redit, l’Australie est un pays incroyable pour bien des raisons. Concernant les insectes, c’est en Australie que l’on peut voir les criquets, scarabées et fourmis les plus primitifs ainsi que les seules cigales silencieuses au monde (oui ça existe).

Dans ce gigantesque pays, c’est plus de 250 000 espèces d’insectes qui rampent, volent, bondissent et fourmillent. Où que l’on aille, on n’est jamais seul. Même sous notre tente c’est un véritable microcosme.

L’observation des insectes nous fait basculer dans un autre monde, celui du miniature où le temps prend une toute autre valeur. C’est aussi un monde féroce et sans pitié. Penchons-nous un peu plus sur cet incroyable mini-monde, en images dans la « galerie photo des insectes » (en cours de rédaction…).

Nous avons croisé tellement de papillons que ceux-ci font galeries à part. Après tout, l’Australie compte plus de 22 000 espèces de papillons de nuit (bon courage aux lépidoptéristes pour toutes les décrire !) et 400 espèces de papillons de jour, ces dernières regroupées en 5 familles.

papillon australie
Tailed Emperor (Polyura sempronius)

Si dans un jardin à Melbourne on peut s’estimer heureux de voir 20 espèces et à Brisbane peut-être 40, c’est au nord-est du Queensland, région tropicale riche en forêt tropicale humide (rainforest), que l’on a le plus de chances de les observer. Et tant mieux, car c’est là qu’on a passé le plus de temps.

Retrouvez nos photos de papillons de jour et de papillons de nuit dans leurs galeries respectives.

Toujours dans le monde ailé des insectes, l’Australie compte 324 espèces de libellules et demoiselles, regroupées sous 30 familles (12 de demoiselles et 18 de libellules). Beaucoup sont endémiques.

libellule australie
Austroaeschna weiskei

Suivre des yeux ces avions miniaturisés d’un bleu électrique ou d’un orange vif est un véritable hymne à la poésie. On vous fait partager dans la galerie photo des libellules quelques photos de ces as aériens.

Mammifères  : le pays des kangourous

Quand on pense à l’Australie, on imagine tout de suite les kangourous. Oui mais attention, un kangourou n’en est pas toujours un (le piège). Il y a aussi les wallabies, les wallaroos, les rock-wallabies, les tree-kangaroos, les padamelons et les rat-kangaroos. Et dans la même famille citons aussi le koala, le wombat, l’oppossum, le diable… Bref, l’Australie est le royaume des Marsupiaux (140 sp), ces mammifères qui donnent naissance à des bébés embryonnaires finissant de se développer dans la poche de la mère.

australie kangourou mammifere
Mareeba Rock-wallaby (Petrogale Mareeba)

En plus des marsupiaux, l’Australie compte 2 des 3 espèces de Monotrèmes au monde : l’ornithorynque et l’échidné. Que 2 animaux, pas de quoi en faire toute une histoire me direz-vous, mais ce qui les rend si uniques c’est qu’ils pondent des œufs. Non non ce ne sont pas des oiseaux, car comme tous les mammifères ils allaitent leurs petits.

On retrouve aussi en Australie les Placentaires (dont nous faisons partie) comme les rongeurs et les chauves-souris qui représentent à eux deux 46% des placentaires natifs. N’oublions pas aussi toutes les espèces invasives (rat, âne, cochon, chat, chien, renard…) qui menacent la faune native. Car l’Australie est aussi, malheureusement, le pays de toutes les invasions.

Plus de 20% des mammifères australiens sont menacés et un tiers des mammifères disparus dans le monde sont australiens.

Ces trois groupes de mammifères ne coexistent nulle part ailleurs dans le monde. Les observer est difficile car la plupart est cryptique et discret et se planque la journée dans des terriers, ne sortant qu’à la tombée de la nuit. Mais en scrutant les alentours aux jumelles et en sortant de nuit on peut en apercevoir quelques uns… qui sont dans la « Galerie photo des mammifères » (en cours de rédaction…).

Autres groupes

Et enfin, pour les autres animaux que nous avons rencontrés (poissons, crabes, mille-pattes…) nous les avons regroupés « ici » (en cours de rédaction…).

requin australie poisson
Blacktip Reef Shark (Carcharinus melanopterus)

Patience patience, on s’active pour les galeries photo !!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Check Also

bateau pelagic boat trip

Une sortie ornitho en pleine mer qui vire au cauchemar

Moi : « Eh, ya plein de mouettes et de goélands qu’on n’a pas coché là… …

One comment

  1. j’ai même été voir à quoi ressemblait le Casoar en photo ! Vraiment préhistorique la bestiole en effet..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2016 · All Rights Reserved · 2veg en baroude